Le fléau 3 - Stephen King

Résumé : Les rêves ne sont que des rêves... bons ou mauvais. Mais la réalité est là. A l'est des Rocheuses, mère Abigaël est entrée dans leur vie après avoir vécu dans leurs rêves. Elle seule peut les convaincre. Partir ! Il faut partir. Pour détruire le Prince noir et anéantir ses pouvoirs. Stu accepte le défi. Larry est prêt à l'affrontement... Il a lieu à Las Vegas. Cibola ! Cité légendaire où Randall Flagg attend. Son sourire dans la nuit comme la flamme d'une large tempête. Cibola ! Tam-tam boum... Le grand maître de SON artillerie ne rêve que d'incendies... Napalm, kérosène et éclair blanc... Fou à lier, la Poubelle ! Pourtant, avec sa main en griffe de Quasimodo, il fait pencher le fléau de la balance... Après le Grand Voyage, la Grand Feu d'artifice ?

The Stand - Stephen King - 1978
J'ai Lu (1992) - 510 pages
Horreur / Dystopie


Mon avis :

Après avoir dévoré les deux premiers livres du fléau, c’est avec joie que je me suis plongé dans le troisième est dernier.

Si je ne devais utiliser qu’un mot pour décrire cette saga, ce serait titanesque ! L’histoire, développée sur trois tomes est très complète, mais aussi des plus ambitieuse.

Elle constitue un véritable exercice d’écriture ! Tout le génie de l’auteur s’en trouve révélé. Mais aussi tous ces traits caractéristiques. Ce troisième tome n’y échappe pas !

Après avoir fait la condamnation des dangers de l’homme pour l’homme. D’avoir mis la vision de Dieux en perspective. Ce troisième tome signe la fin de la croyance en des forces (obscure ou non), mais aussi le début d’un retour à la vie digne et pleine de respect.

Au risque de me répéter au vu de mes précédentes chroniques, ce qui m’a marqué est le regard critique porté sur la reconstruction de la société. La vision de la sociologie m’a ébahi, en effet, dans les œuvres de fictions dystopiques, elle n’est jamais autant mise en perspective qu’ici !

Les personnages, dont les psychologies et les personnalités sont très fortes, sont très attachants. Ils ne cessent de grandir et de se construire. Stu Redman, mon personnage favori du premier au dernier livre n’échappe pas à la règle ; tandis que Ton Cullen trop souvent considérer comme simplet, mais dont le grand cœur n’était jamais a prouvé est devenu le meilleur des hommes !

Livre sur la fin de l’humanité aigrie de pouvoir, sur un retour aux sources, et sur la bataille contre la laideur d’âme, il est pourtant loin d’être un livre porteur de désespoir. Au contraire, l’espoir et la foi en l’humanité sont maintenus.

Ce troisième tome, je ne vais pas le caché est bien moins rythmé que les précédents, le message n’en est pourtant pas moins très forts ! C’est une saga que je ne peux que conseiller, mais il me faut vous prévenir, on ne va pas au bout de celle-ci sans courage, les livres sont très longs ne l’oublions-pas.

2 commentaires :

  1. Hey !

    Voilà les articles de la semaine. On commence avec le rendez-vous littéraire : http://the-adventures-of-a-penguin.blogspot.fr/2017/03/sublime-silence-autour-de-toi-tout.html

    Une conférence à laquelle j'ai assisté et qui était bien intéressante : http://the-adventures-of-a-penguin.blogspot.fr/2017/03/conference-camille-laurens.html

    Et les deux livres :
    • http://the-adventures-of-a-penguin.blogspot.fr/2017/03/le-rouge-sang-vient-dapparaitre-dans.html

    •http://the-adventures-of-a-penguin.blogspot.fr/2017/03/parfois-la-vie-me-semble-totalement.html

    Voilà ! Bonne semaine et lectures ! ♫

    RépondreSupprimer
  2. Je sais pas si je les lirais.. Il me donne pas tellement envie pour le moment :/

    RépondreSupprimer

Merci de votre participation :D